Une municipalité n’est pas une petite entreprise personnelle

Une municipalité n’est pas une petite entreprise personnelle

25 septembre 2020 Non Par Campagne2020

« Le Tour… c’est l’histoire de la France, un spectacle gratuit pour tous », « Je me souviens quand j’étais enfant, nous allions voir les étapes avec mes parents », « Ma mère me dit souvent que j’ai appris à lire en regardant le classement général du Tour dans Ouest-France », « Le Tour, ça me fait rêver. Lorsque j’en parle, j’ai les yeux qui brillent ».

Voici donc les motivations très personnelles de l’actuel maire pour décider de candidater auprès de l’organisation du Tour, comme il l’a déclaré dans les colonnes de Ouest-France du 12 août dernier.

En précisant, grand démocrate, qu’il avait « consulté ses 8 adjoints et Conseillers délégués par WhatsApp et qu’ils avaient « tous dit oui » !

Mais sur la base de quel budget ? de quel cahier des charges ? de quelle réflexion préalable de faisabilité ?

Au sujet des coûts, Il déclare : « quelques dizaines de milliers d’Euros, mais nous demanderons des subventions aux autres collectivités publiques ».

Non Monsieur le maire, pour une ville étape le coût dépasse la centaine de milliers d’Euros, car il faut ajouter beaucoup de charges techniques non subventionnables… Sous réserve d’avoir les infrastructures nécessaires… 

Spectacle gratuit, mais pas pour les contribuables…  L’argent mis ici serait pris sur quel budget ? au détriment de quel projet ? Une ville ne s’administre pas, au gré des « yeux qui brillent » de l’élu avec l’argent des administrés.

Malheureusement il semble qu’il s’agit là d’un mode de fonctionnement que Monsieur Lefeuvre est en train de généraliser pensant sûrement que la municipalité et son budget lui appartiennent.